top of page
  • evedurandkinesiolo

Le méridien estomac

Je me réjouis de vous emmener dans l’exploration de la ligne de l’estomac !

Vous y découvrirez les outils qu’elle dessert, comment savoir si sa circulation est fluide et surtout comment en prendre soin au quotidien.

Allez hop ! Installez-vous, le départ est imminent !



C'est une très longue ligne qui parcourt toute la face antérieure du corps, depuis les yeux jusqu'aux orteils.



Figure 1 "Corps et Points Liés" Claudia Jurascheck


Elle est composée de 45 arrêts qui desservent essentiellement 4 ressources :


  • la digestion émotionnelle

  • l'alimentation du coeur, du corps et de l'esprit

  • la joie de vivre, la légèreté

  • l'ancrage


L'heure de pointe de la ligne est entre 7h et 9h du matin. Et oui ! les méridiens ont également une heure de pointe, ç-à-d une fourchette de 2 heures dans la journée pendant laquelle leur fonctionnement est à son niveau maximum.


Si votre ligne estomac est en mauvais état de fonctionnement, au delà de l'inconfort permanent, il se pourrait que la tranche horaire entre 7h et 9h soit un moment plus particulièrement difficile pour vous dans la journée. Si c'est votre heure de réveil par exemple, vous pourriez avoir difficile de sortir du lit, vous sentir lourd, sans joie etc....


comment savoir si la circulation est fluide ?


Posez-vous ces questions :


  • Y-a-t-il des choses, des situations que je ne parviens pas à digérer ? si c'est le cas, il y a lieu de faire la distinction entre : Je ne digère pas parce que c'est indigeste : certaines situations sont tellement indigestes que c'est juste normal de ne pas les digérer, tout comme si vous mangez des fruits de mer avariés, votre indigestion sera normale et pas due au mauvais fonctionnement de votre estomac. Je ne digère pas parce que je suis intolérant, voire allergique à ce type de situation. C'est ok, on ne choisit pas ses intolérances ou allergies mais on peut décider de se respecter et de ne pas s'exposer ou de ne pas "prendre" ces situations. Ce n'est pas parce que c'est sur la table que je suis obligé de le manger. Je ne digère pas une situation que je pourrais normalement digérer et là on peut attribuer l'indigestion au mauvais fonctionnement de la ligne estomac.

  • Est-ce que je me sens léger ou au contraire, lourd ? Si je me sens lourd, est-ce par rapport à une ou des situations qui me pèsent, que je dois encore digérer ?

  • Est-ce que je me sens comblé, nourri émotionnellement, intellectuellement, spirituellement ? Si ce n'est pas le cas, suis-je capable de combler mes carences ou à l'inverse, suis-je capable de limiter mes apports, à ne pas me gaver, m'alourdir ? Suis-je capable de me nourrir de choses qui me font du bien à la quantité adéquate pour moi ?

  • Suis-je capable de vivre l'instant présent ? Si la réponse est non, est-ce parce que je suis accaparé par des pensées qui tournent en boucle dans ma tête parce que je ne les ai pas digérées ?

Sans faire de généralités et dans le cadre de ma pratique professionnelle, je constate que la circulation sur le méridien estomac est souvent en déséquilibre, et quand on voit les outils auxquels ce méridien nous donne accès, j'ai envie de dire que ce déséquilibre est le juste reflet de la société actuelle.

En effet, parfois, il nous faut faire face à des choses, des situations lourdes et qui demandent un temps de digestion avant de remettre le couvert.


Essayez de manger un repas copieux et d'enchaîner directement avec le repas suivant.....



La digestion demande de faire une pause à la hauteur de ce qu'il y a à digérer.


Quand on ne peut pas prendre le temps de digérer, on peut dire qu'on se sent lourd, quand on se sent lourd, on a pas très envie de faire des choses qui vont nous nourrir le corps, le coeur et l'esprit, d'où l'apparition possible de carences.

Parfois, à l'inverse, la vie est lourde et on ressent comme une urgence de consommer pour combler un vide.


On voit beaucoup de personnes dans les formations bien-être notamment qui enchaînent les cours, les ateliers sans jamais s'arrêter (et sans jamais rien en faire non plus par manque d'intégration).


Ces personnes s'épuisent et ne se sentent toujours pas nourries pour autant.

Le gavage est tout aussi nocif que la privation.


comment fluidifier la circulation ?


  • en devenant conscient de ses besoins, de ses faims

  • en se reconnectant à la sensation de satiété

  • en s'accordant du temps pour digérer les choses

  • par la pratique des mouvements, des auto massages liés au méridien estomac (pour découvrir et pratiquer des mouvements liés aux méridiens, j'ai le plaisir d'animer avec mon amie et collègue kinésiologue Valérie Gilson l'atelier Et Ki Libre), de tai chi, de qi kong, etc....)


conclusion :


Nous possédons des outils qui nous permettent d'avoir faim, de nous nourrir, de digérer donc d'intégrer les choses. Notre corps, notre coeur et notre esprit ont besoin d'être nourris par des choses saines pour pouvoir fonctionner harmonieusement.

Je vais le dire souvent dans les prochains articles mais s'écouter, se connaître, respecter ses besoin est la clé pour faire face aux défis de la vie.


Dans le cas du méridien estomac, les maîtres mots pour vivre sa vie en légèreté sont :


  • s'autoriser à sélectionner ce qu'on "mange", de quoi on se nourrit. Se connaître et se respecter dans ses intolérances ou allergies.

  • prendre le temps de digérer

  • manger à sa faim (ni trop ni trop peu)


La vie est comme un énorme buffet rempli de toutes sortes de cuisines. Personne ne nous oblige à manger de tout. Autorisons-nous dans ce cas à nous respecter et à manger uniquement ce qui nous nourrit et nous fait du bien !


Votre avis, vos expériences m'intéressent, n'hésitez pas à commenter, à partager vos réflexions sur le sujet, c'est tellement enrichissant et intéressant !







42 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page